21 nov. 2008

Imaginer (portée)


Tu sais cette autre musique là non loin. Sous les doigts. Comme depuis les première fois, le gai et le triste mêlés, les inflexions de l’anche, la laisser céder jusqu’au bord de la rupture. Mais non, ne pas oser, pas tout de suite. Tu préfères le support de la partition les K622 et opus 120n°1 pourtant bien plus difficiles, mais dont le labeur justifie la maladresse. Tomber avec un cadre auquel se rattraper pour ne tomber seul, avec la seule musique et comme on la nourrit pour se tenir debout, soufflant. Perdre ce qui la tenait autrefois.

2 commentaires:

Arnaud Maïsetti a dit…

(au fait : c'est une Buffet Crampon)

...

Olivier a dit…

Ha… bien ! Quel modèle ?
(ici Bufet RC mais j’ai aussi une métal et une Noblet)